Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 
haarg-magazine

haarg-magazine

Expression libre, mauvaise foi, dessins humoristiques et bandes dessinées limites.

Partager

8th Wonderland

marcello — CINEMA

8th-wonderland.jpgi-Anticipation de Nicolas Alberny, Jean Mach

Avec Matthew Géczy, Alain Azerot


Ils sont tous dans le film, tous les gentils qu'on aime bien sur le net. Les anti-guerre c'est pas beau, les anti OGM ça donne des boutons, les anti-adopie passque que quand même c'est normal que je télécharge sans payer de droits, vu que les majors se font tellement de blé... Bref les rebelles du net. Maintenant nous le savons, le net est un contre pouvoir en devenir, comme disent les gens qui savent causer. C'est la démonstration du film. L'image saute d'une chaîne de télé à l'autre, et dans toutes les langues. C'est le monde tel qu'on nous le livre chaque jour, une Babel d'ondes et de langues de bois, une purée face à laquelle réagit la toile. 8th Wonderland est un pays virtuel, un immense forum popularo-international où chacun amène son grain de sel pour refaire la planète une bonne fois pour toute. Seulement voilà, le clavier a ses limites, il faut sortir. Ça commence plutôt bien, par des provocations juste au dessus du potache-level : Des distributeurs de préservatifs saveur hostie sont nuitamment installés au Vatican. Puis trois stars du foot sont contraintes à coudre des baskets quinze heures par jour, mêlés à des enfants, dans une usine asiatique. Les médias collent au train et le public s'emballe, ça fait du foin. 8th Wonderland obtient quelques résultats, souvent décevants. Nicolas Alberny et Jean Mach, ne tombent pas dans le piège de la sagesse des peuples et du grand soir qui tue. Ils nous démontent aussi le coté obscur de la force. Comme prévisible, le mouvement se radicalise et pour obtenir de réels résultats, passe aux actes durs. Ambiance, les gentils rêveurs du net deviennent les mêmes enfoirés qu'ailleurs. À terme les plus puissants triomphent, comme d'hab'. La machine dominante récupère et digère le mouvement pour en faire des confettis de pixels. Forcément c'est facile, les rebelles sont volatiles. Voilà. Plus tard tel le phoenix, 8th Wonderland reviendra par la petite porte. Une façon de nous rappeler que l'avenir n'est pas écrit et qu'il peut bien arriver par notre iPAD à réaction. C'est bien fait, drôle, intelligent et pas manichéen. On cherche la salle où il est projeté, sinon on télécharge...

8-Wonderland--Converti-.jpg

Partager cet article

Commenter cet article